La fécondation in vitro se déroule en plusieurs étapes :

  1. la stimulation ovarienne
  2. le prélèvement d’ovules et le recueil des spermatozoïdes
  3. la fécondation des ovules par les spermatozoïdes en laboratoire
  4. le transfert des embryons
  5. le suivi de grossesse

Ce traitement ne peut commencer que lorsque votre dossier administratif et médical est complet.

  • La stimulation ovarienne

    Cette étape démarre le 2ème ou 3ème jour de vos règles. C’est pourquoi il est important de prendre rendez-vous avec le secrétariat de PMA des Bluets dès le 1er jour de vos règles.

    Elle a pour objectif d’assurer le développement simultané de plusieurs follicules et de pouvoir ainsi disposer de plusieurs ovocytes (en effet, tous les ovocytes ne seront pas fécondés).

    La stimulation est assurée par un traitement hormonal sous forme d’injections durant une période de 8 à 12 jours consécutifs le soir entre 18h00 et 22h00. Ces produits permettent la croissance et le mûrissement des follicules.

    Ce traitement est disponible sous forme de stylo et peuvent vous permettre de réaliser vous-même l’injection.

    En complément de ce traitement, votre médecin peut vous prescrire des médicaments dont le rôle est d’empêcher une ovulation prématurée.

    Le 6ème jour après le début des injections, une échographie permettra à votre médecin de surveiller le nombre et la taille des follicules en cours de maturation. Associé à un suivi hormonal (prises de sang), cet examen lui permettra d’adapter le traitement.

    Un dernier contrôle échographique et une prise de sang permettront quelques jours plus tard de vérifier que les follicules dont bien arrivés à maturité.

    Le déclenchement de l’ovulation est réalisé lorsqu’il existe au moins trois follicules « matures » (17 à 18mn). Vous aurez alors à réaliser une injection d’une ampoule d’Ovitrelle, à une heure précise qu’il est impératif de respecter, la ponction ovocytaire étant réalisée 35 à 38 heurs plus tard.

    En pratique

    Dès le 1er jour de vos règles et à condition que votre dossier soit complet, contactez le secrétariat de PMA des Bluets :

    par mail : amp_rv@bluets.org
    par téléphone au 0153364178 du lundi au vendredi, de 8h30 à 16h00 et le samedi de 10h00 à 12h00

    Attention : l’échographie s’effectue par voie vaginale, il est donc préférable que la vessie soit vide.

  • Le prélèvement d’ovules et le recueil des spermatozoïdes

    Il est réalisé dans 35 à 38h00 suivant l’injection de l’ampoule d’Ovitrelle (sinon les ovocytes ne seront plus ponctionnables).

    Ce recueil est réalisé par voie vaginale sous contrôle échographique. Cette ponction peut être conduite sous anesthésie locale ou générale.

    Le même jour, votre conjoint se rendra au laboratoire PMA situé au niveau 1 de l’hôpital pour le prélèvement de sperme (certains patients peuvent rencontrer les difficultés à prélever leur sperme. Il est alors important d’en discuter avec le médecin avant afin d’envisager par exemple une congélation de sperme).

    En pratique

    Vous devrez vous présenter 1h00 avant l’heure convenue et être à jeun depuis la veille minuit (sans manger, boire ou fumer). Il est indispensable d’être accompagnée pour rentrer chez vous et de ne pas rester seule durant les 24h00 suivantes.

    Vous devrez vous présentez munie de votre carte d’identité, votre carte vitale et votre carte de groupe sanguin.

    Votre conjoint doit présenter une pièce d’identité, sa carte vitale et sa carte de mutuelle ou de CMU.

  • La fécondation des ovules par les spermatozoïdes en laboratoire

    Le matin de la ponction, l’échantillon de sperme du conjoint est analysé puis traité afin de sélectionner les spermatozoïdes les plus mobiles.

    De leur côté, les ovocytes recueillis sont préparés et mise en boîte de culture.

    La fécondation est réalisée à l’aide d’un appareil de micromanipulation. L’ovocyte est maintenu pendant que le spermatozoïde, sélectionné sur des critères de morphologie et de mobilité, sont mis en contact de l’ovocyte selon la technique décidée au préalable (mis au contact ou micro-injectés).

    L’ovocyte est alors placé dans un incubateur. Le lendemain, ils sont examinés pour savoir s’ils ont été fécondés. Les embryons commencent alors à se diviser, de 2 à 4 cellules (jour 2) puis de 4 à 8 (jour 3).

    En pratique

    Le 3ème jour, un biologiste du Laboratoire Drouot vous appelle pour vous informer de l’évolution des embryons. Vous êtes également informés du jour et de l’heure du transfert des embryons.

  • Le transfert des embryons

    Les embryons peuvent être transférés in utero, au 2ème ou 3ème jour suivant la mise en contact (cf. fécondation) voire vers le 5ème ou 6ème jour (stade « blastocyte »).

    Le nombre d’embryons transféré est décidé entre vous et l’équipe médicale (ce nombre dépend de votre désir mais également de votre âge, de la qualité des embryons obtenus et le nombre de tentatives déjà effectuées par le passé). En règle générale, 1 à 2 embryons sont replacés. Ils sont choisis en fonction de leur aptitude à la nidation. Le but est de se donner le maximum de chances de grossesse réussie avec le minimum de risque de grossesse multiple (jumeaux). Les embryons surnuméraires pourront être congelés avec votre accord pour un transfert ultérieur.

    Le transfert est réalisé au laboratoire de PMA par voie vaginale, parfois sous écho-guidage. C’est un acte indolore qui ne nécessite ni anesthésie, ni hospitalisation. Après transfert, vous resterez au repos quelques minutes.

    En pratique

    Il est indispensable d’avoir la vessie pleine pour le transfert, cela facilite le transfert et le guidage par échographie.

    Pendant les 12 jours qui suivent le transfert, vous continuez à prendre des comprimés d’Utrogestan ou d’Estima.

    Une mesure de Bêta HCG (l’hormone de grossesse) est réalisée 14 jours après la ponction folliculaire. Ce dosage est indispensable même si des saignements sont intervenus et vous pensez ne pas être enceinte. Ce dosage est la meilleure garantie d’un diagnostic précoce et d’un traitement correct.

    En cas de test positif, l’Utogestan est continué jusqu’à 2 mois de grossesse. Environ 1 mois après la ponction, une échographie de confirmation est pratiquée.

    En cas de résultat négatif, le traitement est arrêté et une consultation est programmée afin de faire ensemble le point avant de décider d’une nouvelle tentative. S’il reste des embryons congelés, un cycle de transfert peut être programmé à l’issue d’au moins un cycle de repos.

  • Le suivi de grossesse

    Le suivi de vos résultats et des grossesses est indispensable pour pouvoir communiquer nos résultats à l’Agence de bio-médecine, comme nous y oblige la loi, mais également pour évaluer les résultats de nos pratiques et les améliorer en permanence.

    En pratique

    Un membre de notre équipe vous contactera pendant votre grossesse puis après l’accouchement pour recueillir un ensemble d’informations sur votre grossesse.