Traiter votre douleur, c’est possible

En collaboration avec le Comité de Lutte contre la Douleur (CLUD) de cet établissement, les équipes soignantes s’engagent à prendre en charge votre douleur et à vous donner les informations utiles. Supporter la douleur ne permet pas de mieux lui résister. La prise en charge de la douleur doit être une préoccupation quotidienne des équipes soignantes.

Votre participation est essentielle

N’hésitez pas à en parler. Il n’y a pas une mais des douleurs qui se distinguent par leur intensité… Tout le monde ne réagit pas de la même façon à la douleur. Vous seule pouvez décrire votre douleur : personne ne peut et ne doit se mettre à votre place.

Les médicaments

Les antalgiques sont les médicaments qui soulagent. Il existe plusieurs types d’antalgiques (paracétamol, anti-inflammatoires, morphiniques…). Un traitement par la morphine pourra toujours être interrompu si la cause de vos douleurs disparaît, et vous ne courez aucun risque de devenir dépendante vis-à-vis de la morphine.

Evaluer votre douleur

Après une opération, l’intensité de votre douleur pourra être mesurée en vous interrogeant sur ce que vous ressentez au moyen de 2 échelles :
Une réglette en plastique munie d’un curseur.
Une échelle verbale dont les modalités vous seront expliquées le moment venu.
Votre douleur est ainsi évaluée de façon régulière afin d’ajuster le traitement à votre cas particulier.

N’hésitez pas à exprimer votre douleur.
En l’évoquant, vous aiderez les équipes soignantes à mieux vous soulager.