Le risque le plus important est celui du développement d’un nombre exagéré de follicules (hyperstimulation ovarienne constatée dans environ 1% des cycles). Ce risque est plus important chez les patientes jeunes ayant plusieurs kystes aux ovaires.

Si la ponction est pratiquée, un grand nombre d’ovocytes seront recueillis mais, quelques jours après, la patiente va développer des symptômes de douleurs et de ballonnements abdominaux, des vomissements, etc. Dans de très rares cas, on a pu noter des complications sévères : insuffisances rénales, thrombose, embolie pulmonaire, etc.

La prévention est donc indispensable en choisissant le traitement approprié au profil de chaque patiente et en n’hésitant pas à annuler une stimulation si elle est trop forte.

Les autres complications sont beaucoup plus exceptionnelles : saignement après ponction, infection pelvienne…