Comment prendre rendez-vous ?

Le Centre assure toutes les méthodes d’IVG :

  • méthode médicamenteuse – avec ou sans hospitalisation
  • méthode d’aspiration – sous anesthésie locale ou bien sous anesthésie générale

Pour prendre rendez-vous :

Vous pouvez prendre contact avec les secrétaires du Centre du lundi au vendredi :

  • Accueil téléphonique : au 01.53.36.41.08 de 9h00 à 11h00 et de 14h00 à 16h00
  • Accueil physique : de 9h00 à 12h00 et de 14h00 à 17h00

Nous vous demanderons la date de vos dernières règles pour organiser avec vous vos différents rendez-vous : consultation gynécologique et entretien avec conseillère conjugale et familiale si besoin, consultation d’anesthésie si anesthésie générale et la date de l’IVG.

Du fait de la demande importante, il nous arrive d’avoir des difficultés à répondre aux demandes par téléphone. Vous pouvez alors vous rendre directement au Centre où vous serez accueillie.

La loi (Article L.2212-1 du code de la santé publique) permet à toute femme enceinte, majeure ou mineure, qui ne veut pas poursuivre une grossesse de demander à un médecin l’interruption de sa grossesse.

Le délai minimal de réflexion d’une semaine est supprimé (loi du 26 janvier 2016).

L’IVG est prise en charge à 100% pour toutes les femmes par la Sécurité sociale, quelle que soit la méthode (instrumentale ou médicamenteuse). Les femmes doivent conserver le choix de la méthode. (loi du 17 janvier 2013)

http://ivg.social-sante.gouv.fr/

Comment se déroule une IVG au centre ?

Deux méthodes sont proposées :

  • une IVG médicamenteuse avec ou sans hospitalisation.
  • une IVG instrumentale

 

IVG médicamenteuse avec ou sans hospitalisation

Cette méthode repose sur la prise de médicaments (Mifépristone et Misoprostol) qui provoquent une fausse-couche en 48 heures environ. Elle s’avère efficace dans plus de 95% des cas.

L’IVG médicamenteuse sans hospitalisation est possible jusqu’à 7 semaines d’aménorrhée, et avec hospitalisation jusqu’à 9 semaines d’aménorrhée.

Si le choix est fait d’une IVG médicamenteuse sans hospitalisation (à la maison), il est important que la femme ne soit pas seule et soit entourée d’une personne en mesure de l’accompagner.

Si ces conditions ne sont pas réunies, une méthode par voie médicamenteuse avec hospitalisation est préférable.

Si vous avez choisi cette méthode d’IVG après en avoir discuté avec nos conseillères et nos médecins, votre prise en charge aux Bluets se déroule en trois temps :

  • 1er temps : le 1er jour, la prise d’1 comprimé de Mifépristone se fait à l’hôpital

    Vous rentrez ensuite chez vous :

    Dans la majorité des cas, il ne se passe rien d’important et vous pouvez mener vos activités habituelles.
    Quelquefois, vous pouvez saigner comme des règles assez abondantes et vous sentir fatiguée sans que cela soit anormal.
    Dans 5% des cas, ce premier médicament peut provoquer seul l’avortement : les saignements sont alors plus abondants avec des douleurs ressemblant aux règles.
    Si vous êtes inquiète, n’hésitez pas à nous téléphoner et demander le Centre de planification ou le médecin de garde. Vous pouvez également vous présenter aux urgences au 1er étage de l’hôpital.

  • 2ème temps : au 3ème jour, vous prenez le deuxième médicament, le Misoprostol soit en hospitalisation soit à la maison selon le protocole qui vous aura été remis.

    Après avoir pris 2 comprimés de Misoprostol, vous n’êtes pas obligée de rester allongée. Nous vous conseillons de prévoir de quoi vous occuper pendant ces quelques heures d’attente.
    Le plus souvent, l’avortement (l’expulsion de l’œuf) se produit dans les 2 à 4 heures après la prise des comprimés. Cela se traduit par des saignements, des caillots, et des douleurs variables.
    Si vous êtes hospitalisée, l’infirmière vous donnera des médicaments anti douleurs. Si vous êtes à la maison, le médecin vous aura donné une prescription de médicaments lors de la consultation. N’hésitez pas à les prendre, ils n’empêchent pas le déroulement de l’avortement. Quelquefois, des vomissements surviennent et il existe également des médicaments qui peuvent vous soulager.
    Dans environ 70% des cas, l’expulsion a eu lieu dans les 4h qui suivent la prise du Misoprostol ; dans 30% des cas, elle se fera dans les 48 heures qui suivent, sans risque supplémentaire pour vous.

    Pendant une semaine après l’avortement, vous éviterez les rapports sexuels, l’usage des tampons et les bains (privilégiez les douches).

    Vous pouvez avoir des saignements qui durent jusqu’à la consultation de suivi à 15 jours.

    Au moindre doute, vous pouvez toujours joindre le Centre de Planification ou le médecin de garde.

  • 3ème temps – Vers le 15ème jour, rendez-vous de suivi à l’hôpital avec un médecin

    En effet, cette méthode présente un taux d’échec de 2 à 4% (poursuite de la grossesse ou rétention pouvant nécessiter une aspiration). Il est donc impératif de vous revoir en consultation avec le résultat des BHCG prescrits. Ce rendez-vous vous est donné avant votre sortie de l’hôpital.

    Comme avant l’IVG, nos conseillères conjugales et notre psychologue restent à votre disposition si vous le souhaitez.

 

IVG médicamenteuse : le cadre légal

Les IVG peuvent être réalisées par méthode médicamenteuse jusqu’à 7 semaines d’aménorrhée (absence de règles) – avec ou sans hospitalisation – selon le souhait de la patiente et les conditions médicales. Entre 7 et 9 semaines d’aménorrhée avec une hospitalisation de quelques heures est nécessaire.

Le centre d’IVG de la maternité des Bluets réalise des IVG par méthode médicamenteuse avec ou sans hospitalisation et est centre référent pour les patientes qui choisissent de faire leur IVG en ville.

En effet, depuis 2004 les femmes peuvent bénéficier d’une IVG médicamenteuse sans hospitalisation, en allant consulter un médecin en ville ou une sage-femme.

Plusieurs conditions doivent être remplies :

Le médecin ou la sage-femme doivent être formés à la pratique de l’IVG médicamenteuse, et avoir signé une convention avec un établissement de santé référent (hôpital ou clinique). Le médecin de ville ou la sage-femme assurent le suivi de l’IVG et délivrent les médicaments, l’hôpital ou la clinique n’est sollicité qu’en cas d’échec ou de complications.

L’IVG médicamenteuse sans hospitalisation peut être réalisée jusqu’à 7 semaines d’aménorrhée, en l’absence de contre-indications médicales.

Le réseau de santé REVHO, Réseau Entre la Ville et l’Hôpital pour l’Orthogénie, assure la formation des médecins et des sages-femmes de ville qui souhaitent réaliser des IVG médicamenteuses dans leur cabinet en lien avec notre établissement.

Le Centre d’IVG des Bluets est un Centre Référent pour la pratique des IVG médicamenteuses en ville sans hospitalisation. Nous accueillons aux urgences des Bluets les patientes du réseau en cas de complication.

IVG instrumentale

La technique instrumentale permet d’effectuer toutes les IVG jusqu’au terme de 14 semaines d’aménorrhée, délai maximum autorisé par la législation française (12 semaines de grossesse).

Cette méthode consiste en une aspiration effectuée grâce à une canule introduite dans l’utérus et reliée à un système d’aspiration.

L’intervention dure 10 à 20 mn, sous anesthésie locale ou générale, selon le choix que vous aurez fait au moment de la consultation de demande d’IVG. Elle est obligatoirement effectuée par un médecin.

Avant l’intervention, vous prendrez un médicament qui prépare le col de l’utérus et facilite la dilatation, soit un comprimé de Mifépristone (MIfégyne*) 36 à 48h avant, soit 2 comprimés de Misprostol (Cytotec*) 3h avant l’intervention.

Sous anesthésie générale

Vous entrez à l’hôpital à 7h30 le lendemain matin, jour de l’intervention :

  • à jeun, c’est-à-dire que vous n’aurez ni bu, ni mangé, ni fumé depuis minuit
  • surtout, n’oubliez pas d’apporter votre carte de groupe sanguin
  • venez sans vos bijoux
  • ôtez le vernis à ongles de vos pieds et mains

L’IVG est pratiquée le matin.

Vous sortez le jour de l’intervention vers 14h00 après avoir été vue par un médecin.

Sous anesthésie locale

Nous vous proposons une anesthésie locale du col de l’utérus qui rend la dilatation supportable, sans toutefois supprimer totalement la sensation. Cette intervention dure 10 à 20 minutes.

  • prenez votre prémédication comme convenu lors de la consultation
  • apportez votre carte de groupe sanguin
  • arrivez à l’heure de votre convocation en ayant fait un repas léger, sucré

Vous pouvez vous faire accompagner par une personne de votre choix et demander sa présence en salle d’opération.

Vous pouvez rester vous reposer ensuite le temps nécessaire avant votre sortie.

Après l’interruption de grossesse

Si vous avez choisi de prendre une pilule contraceptive, n’oubliez pas de la commencer le jour même.

Aussi bien en anesthésie générale qu’en anesthésie locale, un Implant contraceptif ou un DIU peut être posé juste après l’intervention.

Quelle que soit la méthode utilisée, un examen de suivi est nécessaire 10 à 15 jours après l’intervention. C’est l’occasion de vérifier l’absence de complication, de rediscuter de votre choix contraceptif et de reparler de votre vécu de ce moment.